• 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • SOCIÉTÉ SAVANTE D’HOMÉOPATHIE

  • PROMOUVOIR L’EXERCICE MÉDICAL DE L’HOMÉOPATHIE

  • FAVORISER LA RECHERCHE DANS LES DOMAINES MÉDICAUX

  • PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES CONCERNANT L’HOMÉOPATHIE

YAKIR & al ECR du TTT homéopathique individualisé du SPM

Essai contrôlé en double aveugle contre placebo avec traitement homéopathique individualisé utilisant l'approche par groupements de symptômes chez des femmes souffrant d'un syndrome prémenstruel.

Yakir M, et al. Homeopathy. 2019.

Résumé :

CONTEXTE:  L'efficacité de médicaments homéopathiques prescrits de façon individualisée chez des femmes souffrant d'un syndrome prémenstruel (SPM) a été évaluée de façon randomisée en double aveugle contre placebo avec des groupes parallèles.

METHODES:  Dans un département de consultations ambulatoires au sein de l'Université de Jérusalem, Israël (1996-1999), des femmes souffrant de SPM âgées de 18 à 50 ans ont participé à une phase de présélection de deux mois pendant lesquels leurs symptômes prémenstruels ont été recueillis quotidiennement à l'aide du questionnaire « Menstrual Distress Questionnaire » (MDQ). Elles avaient été incluses dans l'étude après u'on leur ait diagnostiqué un SPM. Un protocole thérapeutique reproductible a été utilisé : ces femmes ont reçu une prescription homéopathique basée sur un groupement de symptômes identifiés par un questionnaire. Ces symptômes ont été vérifiés durant une interview complémentaire structurée. Seules les femmes dont les symptômes correspondaient au profil de l'un des 14 médicaments homéopathiques pré-sélectionnés ont été incluses. Puis chaque participante a reçu soit une substance active soit placebo de façon aléatoire. Les résultats primaires mesurés ont été les différences observées dans les scores moyens de leurs symptômes prémenstruels avec le MDQ , selon l'analyse de l'intention-de-traiter. 

RESULTATS:  Au total 105 femmes ont été incluses : 49 ont été randomisées pour la substance active et 56 pour placebo. 43 femmes du groupe avec la substance active et 53 dans le groupe placebo ont  reçu leur traitement  avec au moins une consultation de suivi  et l'analyse de leur données. Une amélioration significativement supérieure de la moyenne des scores PM  a été relevée dans le groupe recevant la substance active (0.443 [ déviation standard , SD, 0.32] à 0.287 [SD, 0.20]) comparé au groupe placebo (0.426 [SD, 0.34] à 0.340 [SD, 0.39]); p = 0.043.

CONCLUSIONS:  Les médicaments homéopathiques prescrits de façon individualisée ont permis une amélioration significativement supérieure des scores PM des femmes souffrant de SPM comparés au groupe placebo. Une reproduction avec un plus grand nombre de participantes et encore plus de précisions serait recommandée pour confirmer l'efficacité de ce traitement dans d'autres contextes.

The Faculty of Homeopathy.

Pour plus d'informations :

https://www.thieme-connect.com/products/ejournals/abstract/10.1055/s-0039-1691834

UA-156467739-1