• 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • SOCIÉTÉ SAVANTE D’HOMÉOPATHIE

  • PROMOUVOIR L’EXERCICE MÉDICAL DE L’HOMÉOPATHIE

  • FAVORISER LA RECHERCHE DANS LES DOMAINES MÉDICAUX

  • PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES CONCERNANT L’HOMÉOPATHIE

NEWSLETTER JUIN 2020

Écrit par RENOUX Hélène. Publié dans Newsletter

Homéopathie en période de pandémie

001

Durant la période exceptionnelle que nous venons de traverser les médecins homéopathes sont restés présents auprès de leurs patients, dans leurs cabinets et/ou en téléconsultation, comme tous les confrères, aussi peu et mal protégés que tous les confrères, aussi engagés que tous les confrères.

Aucun traitement n'ayant à l'heure actuelle fait la preuve de son efficacité contre le Covid 19, ce sont des traitements symptomatiques qui ont été proposés aux patients, afin de leur permettre de supporter dans les meilleures conditions les symptômes invalidants de la virose, tout en les conseillant sur les mesures de protection et en évaluant leur besoin éventuel d'hospitalisation.

Cette virose présentant par ailleurs des aspects polymorphes, erratiques et souvent récidivants, l'approche homéopathique individualisée, le diagnostic homéopathique basé sur l'observation minutieuse de ces symptômes ont trouvé toute leur utilité et leur place. Afin de pouvoir attester de leur implication et de l'aide qu'ils ont pu apporter à leurs patients les médecins homéopathes ont soigneusement noté leurs observations pour pouvoir en rendre compte à l'avenir. A travers toute l'Europe et le monde les confrères homéopathes ont fait de même et un partage de ces données et de ces expériences devrait apporter quelques enseignements sur la portée et la gestion de cette crise sanitaire de notre point de vue.

L'après-pandémie va voir se développer les symptômes « post-covid « souvent apparentés au stress post-traumatique, fatigue persistante, anxiété, troubles du sommeil pour ne citer qu'eux, et pour lesquels l 'homéopathie a déjà su présenter des études cliniques attestant des résultats encourageants de cette prise en charge, par ailleurs peu coûteuse et non iatrogène.

C'est l'ensemble de ces constatations qui confortent la communauté homéopathique à continuer sa mobilisation contre le déremboursement programmé des médicaments homéopathiques.

 

Lire la Newsletter dans son intégralité

 

UA-156467739-1