• 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • SOCIÉTÉ SAVANTE D’HOMÉOPATHIE

  • PROMOUVOIR L’EXERCICE MÉDICAL DE L’HOMÉOPATHIE

  • FAVORISER LA RECHERCHE DANS LES DOMAINES MÉDICAUX

  • PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES CONCERNANT L’HOMÉOPATHIE

2014 - Méta-analyse Robert Mathie & al-Homéopathie individualisées

ETUDES RANDOMISEES CONTRE PLACEBO DU TRAITEMENT HOMEOPATHIQUE INDIVIDUALISE :

REVUE SYSTEMATIQUE ET META-ANALYSE

Robert T Mathie1*, Suzanne M Lloyd2, Lynn A Legg3, Jürgen Clausen4, Sian Moss5, Jonathan RT Davidson6 and Ian Ford 2.

1British Homeopathic Association, Luton, UK.

2 Robertson Centre for

Biostatistics, Institute of Health and Wellbeing, University of Glasgow, Glasgow, UK.

3 Department of Biomedical Engineering, University of Strathclyde, Glasgow, UK.

4 Karl und Veronica Carstens-Stiftung, Essen, Germany.

5 Homeopathy Research Institute, London, UK.

6 Department of Psychiatry and Behavioral Sciences, Duke University Medical Center, Durham, NC, USA.

ABSTRACT:

Contexte: Aucune étude rigoureuse, aucune revue systématique ni méta-analyse centrée sur les essais randomisés et contrôlés du traitement homéopathique individualisé n’avaient encore été menée. Nous sommes partis de l’hypothèse selon laquelle le résultat d’un traitement basé sur une approche homéopathique individualisée et utilisant le médicament homéopathique sera différent de celui obtenu avec la prescription de placebo.

Méthode : Notre méthodologie, comprenant une stratégie de recherche de littérature, une extraction des données, une évaluation des risques de biais et une analyse statistique a été basée sur une protocole très strict. Notre évaluation basée sur sept facteurs de risques de biais a pu classifier les essais selon que ces risques étaient élevés, bas ou incertains. Les études dont ces risques étaient soit bas soit incertains dans un domaine donné ont été considérées comme fiables. L’ampleur de l’effet a été rapporté selon son « odds ratio » (OR : coefficient de probabilité) selon un calcul arithmétique des données en continu comme il est d’usage ; un OR>1 signifiant un effet favorable de l’homéopathie.

Résultats : les deux tiers des études randomisées contrôlées éligibles étudiaient en tout 24 situations pathologiques médicales différentes. Douze études ont été classées à « risque de biais incertain », trois d’entre elles ont été réévaluées en bas risque du fait d’une incertitude mineure en fait ; 20 études ont été classées comme ayant un risque de biais élevé. Vingt-deux études avaient des données extractibles susceptibles de donner lieu à méta-analyse ; OR= 1,53 (Intervalle de confiance de 95% (IC) de 1,22 à 1,91). Pour trois études au résultat fiable l’OR = 1.98 (95% IC de 1.16 à 3.38)

Conclusions : les traitements médicaux utilisant l’homéopathie individualisée peuvent avoir un petit effet spécifique. Ces résultats sont cohérents avec les données issues d’un sous-groupe de données d’une précédente revue systématique « globale ». La faiblesse générale de la qualité des résultats incite à la prudence pour les interpréter. De nouvelles études randomisées de haute qualité seraient nécessaires pour permettre une interprétation plus décisive.

Mots-clés : Homéopathie individualisée, méta-analyse, essais randomisés contrôlés, revue systématique.

Le texte complet est disponible avec ce lien :

http://www.systematicreviewsjournal.com/content/pdf/2046-4053-3-142.pdf